Tarot de Marseille et Rider Waite


Le Tarot Rider Waite Smith est un jeu édité en 1910 par William Rider & Son à Londres. C'est le jeu de Tarot divinatoire le plus utilisé aujourd'hui dans les pays anglo-saxons, et l'un des plus populaires au monde. Ses auteurs sont Pamela Colman Smith (pour les illustrations) et Arthur Edward Waite (pour les instructions).

Actuellement plus utilisé que le Tarot de Marseille traditionnel, de nombreux autres Tarots sont basés sur le Rider Waite Smith. Il est donc important de savoir ce qui différencie ces deux jeux, tant dans leur structure, leur graphisme ou leur interprétation.

⭐⭐⭐

Les Tarots sont traditionnellement composés de 78 cartes : 22 arcances majeurs et 56 arcanes mineurs. Le Tarot de Marseille et le Rider Waite ne dérogent pas à cette règle. Cependant leurs structures ne sont pas totalement identiques, et des différences notables peuvent être observées.


Les arcanes mineurs illustrés dans le Rider Waite


L'une des caractéristiques les plus reconnaissables du Tarot Rider Waite Smith est bien entendu l'illustration des arcanes mineurs.


Les arcanes mineurs du Tarot de Marseille sont de simples représentations des enseignes et de leur nombre, à l'image de nos jeux de cartes à jouer classiques. Leur interprétation, à défaut de pouvoir s'appuyer sur des symboles visuels, va fonctionner avec les grands thèmes associés aux enseignes (les émotions pour les Coupes, les ressources pour les Deniers...) ainsi que la numérologie.


Les arcanes mineurs du Rider Waite sont eux, entièrement illustrés. L'auteur a créé pour chaque arcane une saynète symbolisant sa signification. Les mineurs sont alors nettement plus parlants, et sont considérés comme des arcanes majeurs, des cartes à part entière. Cela explique pourquoi le Rider Waite est largement repris sous de nombreux thèmes par les auteurs et artistes contemporains.


Cependant, il faut signaler que de ce fait, l'interprétation de ces arcanes mineurs diffère souvent de celle des arcanes mineurs du Tarot de Marseille.


L'inversion de La Force et de La Justice


Il s'agit là d'une véritable polémique entre anglo-saxons et français ! Dans le Tarot de Marseille traditionnel, la Justice porte le numéro 8, et la Force le numéro 11. Or, ces arcanes sont inversés dans le Rider Waite. Si aujourd'hui les nouveaux jeux sont plus souvent issus de la version du Rider Waite, les français continuent de protester contre cet échange. Alors pourquoi ?


Tarot de Marseille de Kris Hadar

Dans le Tarot de Marseille, les arcanes sont fortement liés à leur numéro. Ainsi, en rapport avec la numérologie, la Justice porte le numéro 8, chiffre parfait et équilibré qui lui sied à merveille. De son côté, la Force porte le numéro 11, qui symbolise la volonté, le courage, la tension et les contradictions. Ces correspondances numérologiques sont très précises et concernent l'ensemble du jeu.





Radiant Wise Spirit Tarot

Selon la Golden Dawn (société secrète étudiant les sciences occultes à la fin du 19e siècle), l'importance était de relier entre elles les différentes sciences ésotériques (kabbale, astrologie, alchimie...). Aussi les arcanes du Tarot pouvaient correspondre à l'alphabet hébraïque, et donc aux planètes, aux signes du zodiaque et aux éléments. Suivant l'alphabet hébraïque, la Force correspondant au lion a dont été inversée avec la Justice, afin que celle-ci corresponde à la balance. C'est ainsi que la Force a été numérotée 8 et la Justice 11, perdant au passage tout le sens numérologique.


Cette inversion n'est donc pas anodine, notamment concernant l'ordre des étapes du chemin initiatique que symbolise le Tarot, puisque celui-ci se trouve modifié.


Les chiffres romains


Le Tarot de Marseille utilise des chiffres romains revisités. En effet, étant toujours dans la dynamique de chemin initiatique, de progression, les nombres reflètent tous cette même idée. C'est la raison pour laquelle on ne trouve pas de IV, IX, XIV, XIX, qui se calculent sur la base d'une soustraction (donc indiquent une régression) mais respectivement IIII, VIIII, XIII et XVIIII.


Le Rider Waite, lui, ne donne pas autant d'importance aux numéros des arcanes comme cela a déjà été dit plus haut. Ce sont donc les chiffres romains classiques qui numérotent les arcanes.


Les différences de symbolisme et d'interprétation


Le Tarot de Marseille est un jeu né dans l'Europe médiévale, comportant de nombreuses références chrétiennes. Les allégories et les personnages des arcanes majeurs sont directement inspirés de cette époque.


Dans son approche du Tarot, Arthur Edward Waite souhaitait s'éloigner de la religion, et livrer un jeu plus universel, recherchant davantage des liens avec les sciences occultes, selon les préceptes de la Golden Dawn dont il faisait partie. C'est ainsi que le jeu de Tarot a subi certaines modifications, des ajouts qui ont parfois entraîné des variations de sens et d'interprétations. Le Rider Waite Smith est donc un Tarot largement influencé par la Golden Dawn, tant dans les arcanes majeurs que les mineurs.


Les illustrations en elles-mêmes ont également subi des changements, certains symboles ont été supprimés, d'autres ont été ajoutés, la position et les regards de certains archétypes ont aussi été modifiés. Étant donné l'importance de ces éléments dans l'interprétation des arcanes, il va sans dire que l'interprétation a parfois été bouleversée par ces révisions.

⭐⭐⭐

Pour conclure,le Rider Waite, bien que très largement inspiré du Tarot de Marseille, est un jeu foncièrement différent, avec ses arcanes et ses interprétations propres. Personnellement, j’utilise indifféremment le Tarot de Marseille et le Rider Waite, mais j’avoue avoir une petite préférence pour certaines version du Rider Waite....les goûts et les couleurs 💜



33 vues

Amandine Ho-Steelandt - Tous droits réservés. © 2018

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now